The Uniformity Principle

Principe d'uniformité

Les conditions climatiques (sécheresses) à l’origine des cernes étroits de 1874 à 1878 sont proches de celles à l’origine des cernes étroits de 1914-1915.

Les cernes étroits de 1874 à 1878 et de 1914-1915 ont une cause identique : la sécheresse estivale.

Selon ce principe, les processus physiques et biologiques qui lient les conditions environnementales aux patrons de croissance actuels sont les mêmes que dans le passé. En d’autres termes, "le présent est la clé du passé", pour reprendre le fameux principe de James Hutton (Géologue britannique, 1985). Ainsi, en connaissant parfaitement les relations cernes climat qui règnent au 20° siècle, nous pouvons reconstruire le climat passé sur des périodes bien plus longues que celles couvertes par les plus chronologies instrumentales!

Le graphe ci-dessous illustre parfaitement ce principe d’uniformité. Les précipitations de la partie nord du Nouveau-Mexique ont été reconstruites grâce aux cernes de croissance des arbres. Les reconstructions ont été réalisées en calibrant la relation largeurs de cerne / précipitations sur la période 1900-2000. Une fois cette calibration réalisée, et en partant du principe que les conditions passées sont similaires aux conditions présentes - autrement dit que les relations cernes-climats n’ont pas évolué sur le long terme - nous pouvons utilisé les signaux contents dans les cernes d’arbres pour recréer les totaux pluviométriques antérieurs aux plus anciennes mesures.

Cependant, la dendrochronologie donne une dimension nouvelle à ce principe : le passé devient également la clé pour comprendre le futur. En d’autres termes, en connaissant les conditions environnementales passées, intégrées par les cernes, nous pouvons mieux prédire les conséquences d’événements identiques dans le futur.

New fig1

Reconstructions of NH extra-tropical land (40–90 N) summer temperature anomalies

(with respect to 1961–1990) since AD 500 based on tree-ring data (Stoffel et al., 2015).